LUTENYL® ET LUTERAN® : Confirmation du sur-risque de méningiome

L’ANSM mène une enquête publique sur deux médicaments le LUTENYL® et le LUTERAN® ; prescrits aux femmes.

En effet, depuis l’enquête épidémiologique de juin 2020, il a été mis en évidence une augmentation importante du risque de méningiome chez les femmes exposées au LUTENYL® et au LUTERAN®.

Ce travail engagé par l’ANSM pour définir désormais les conditions appropriées d’utilisation et de suivi du traitement du LUTENYL® et du LUTERAN® a permis le recueil de nombreux témoignages de patientes victimes, qui se plaignent d’effets secondaires graves outre les méningiomes révélés par l’IRM.

De nombreux griefs apparaissent à l’encontre de ces deux médicaments :

  • Depuis quand ce risque de méningiome est-il véritablement connu ?
  • Quelles informations sont transmises aux patientes et aux victimes ?
  • Quelles prises en charge des femmes ayant consommé ces médicaments sur une longue période ?

Après la DEPAKINE®, le MEDIATOR® ou encore l’ARIMIDEX®,  les femmes sont ainsi de nouveau victimes d’effets secondaires graves en lien avec un traitement prescrit.

Le cabinet, et notamment Maître VERHAEGHE est déjà saisie de ce nouveau scandale sanitaire.

Les victimes doivent agir et obtenir la reconnaissance de la causalité entre le médicament et l’apparition des méningiomes ou d’effets secondaires graves.

Et par suite, les victimes du LUTENYL® et du LUTERAN® doivent obtenir indemnisation de leurs préjudices.

Le cabinet est investi auprès des femmes victimes de médicaments de longue date, c’est ainsi que les voix de ces victimes seront également portées par le cabinet.

PUBLICATIONS PAR THÈME :
PUBLICATIONS PAR ORDRE CHRONOLOGIQUE :